Tchad : L’opposition appelle à manifester, des troubles et des cas de mort à Ndjamena et en province

La transition tchadienne a donc choisi hier, lundi 26 avril, son Premier ministre. Le chef du Conseil militaire de transition, Mahamat Idriss Déby, a nommé Albert Pahimi Padacké à cette fonction. Un choix accueilli diversement. Certains mouvements d’opposition et de la société civile ont annoncé des manifestations ce mardi et de premiers graves incidents ont été signalés. Des morts sont confirmés au Tchad ainsi qu’une vingtaine de blessés.

Des manifestants se sont réunis très tôt ce mardi matin à Ndjamena – notamment dans les 7e et 9e arrondissements malgré l’interdiction de manifester des autorités, rapporte la correspondante de rfi à Ndjamena. Des manifestations ont eu lieu aussi dans d’autres villes du pays et à Moundou où un manifestant, un jeune homme de 21 ans, a été tué. Une personne a aussi été tuée à Ndjamena. Selon le procureur, une femme a également été tuée à Ndjamena, a-t-il affirmé à l’AFP. Elle se trouvait dans un bus qui a été attaqué par des manifestants, selon le procureur. Il y aurait une vingtaine de blessés par balle selon une source hospitalière. Les organisations de défense des droits humains dénoncent de nombreuses arrestations.

Le président du Conseil Militaire de Transition, Mahamat Idriss Déby s’exprimera à 14h. La présidence de la République a déjà diffusé un extrait de son discours. « Chacun d’entre nous doit comprendre que tout acte, toute attitude et tout comportement contraire à l’unité nationale au vivre ensemble et à la paix est une grave préjudice causé à la nation », explique Mahamat Idriss Déby.

La rédaction.

Fodé Makinsy SOUMAH

Fodé Makinsy SOUMAH

Administrateur général
Tel:629 14 04 44

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

LES PLUS POPULAIRE

No Content Available